Accueil / VANNERIE & OSIERICULTURE / Histoire de la vannerie

Histoire de la vannerie

La vannerie : un artisanat ancestral

Vannerie datant d'environ 4000 ans av. J-C, Saint-Florent, Corse

L’osier a une longue histoire… En 1922, on retrouve des pièces de vanneries datant de 1340 avant J-C dans le tombeau de Toutankhamon. 1500 ans avant J-C, la bible nous en parle aussi et Moïse, sauvé des eaux du Nil dans un berceau en vannerie, en est sans conteste le témoin. Plus proche de nous, et antérieur aux exemples cités précédemment, on retrouve à Cohons (25 km de Fayl-Billot) des disques de terre sur lesquels sont impregnés des traces de vannerie. Ces disques auraient été mis à sécher sur des claies en vannerie avant leur cuisson et datent de 3300 ans avant J-C. 

En Dauphiné, Pierre Dort-Combet, réformiste, taille un osier, des branches coupées jaillit alors du sang. Le phénomène est authentifié par des témoins et l’église autorise la construction d’une chapelle devenue depuis basilique Notre-Dame de l’Osier. Le village des Plantés, proche de Vinay (Isère), a perdu son nom dès cette époque et est devenu Notre-Dame de l’Osier.

 

Fayl-Billot : Capitale de l’osiériculture et de la vannerie

 

La culture et le travail de l’osier sont depuis plus de trois siècles une des principales activités de Fayl-Billot… La vannerie est née avec l’homme, elle a été utilisée par la plupart des peuples à la construction des demeures, à l’habillement, à la décoration, pour la pêche et la chasse mais aussi pour le transport et la conservation de la nourriture. Elle est utilitaire. Les techniques de vannerie sont universelles, elles varient selon les matières premières utilisées : osier,rotin, paille, palmier, raphia…

 
 Panier enfant, osier blanc et brut par Florence GASPARD (Fayl-Billot)

Les premières oseraies apparaissent dans les archives Fayl-Billotines dès 1636. En 1929, on recense, en Haute-Marne, plus de 780 hectares de plantation d’osier. Aujourd’hui seule une cinquantaine d’hectares couvre le canton de Fayl-Billot.

Un anachorète nommé Frère Jean-Jacques apporte l’art de la vannerie vers 1670 en s’installant à l’ermitage de St-Pérégrin (situé dans la forêt de Poinson-les-Fayl). Après avoir constitué une communauté, il transmet son art aux moines qui bientôt le diffusent aux habitants intéressés. Au cours du 18ème siècle la progression est très lente ; la vannerie ne prendra son essor qu’au 19ème avec la création des réseaux ferroviaires facilitant ainsi les relations commerciales. Les négociants sédentaires expédient dans toute la France et même à l’étranger (Canada, Angleterre, Etats-Unis…).

Lire la suite

L’osier produit des brins avec des qualités de souplesse et d’élasticité variables selon l’espèce, la variété, la nature du sol, le climat. La culture de l’osier réussit parfaitement sur la région de Fayl-Billot ; les sols silico-siliceux se révèlent adaptés pour de l’osier de très bonne qualité.
La culture de l’osier exige une préparation minutieuse de la terre, une sélection rigoureuse des boutures prélevées à la récolte et plantées en mars à raison d’environ 135 000 par hectare, une attention et des soins constants pour éviter la prolifération des herbes, liserons, insectes et maladies. Une oseraie atteint son meilleur rendement à cinq ans et produit en moyenne une vingtaine d’années : le pied se présente sous la forme d’une souche à ras du sol de laquelle sortent et poussent des rameaux (les brins d’osier). La récolte s’effectue aux premières gelées. L’osier est ensuite nettoyé, trié puis mis en bottes, qui dès le mois de mars tremperont les pieds dans l’eau dans les « routoirs ». En mai commence le décorticage favorisé par la montée de sève.
Le vannier pourra ainsi le travailler après quelques mois de stockage.

En parallèle à la vannerie d’osier, une autre industrie se développe dans la région peu avant 1914 : la vannerie de rotin. Le rotin est une plante de la famille des palmiers-lianes venant de Malaisie, Afrique occidentale et équatoriale …
En 1929, Fayl-Billot compte trois entreprises en rotin, trois négociants en vannerie d’osier et un négociant en osier avec plus de 800 vanniers et 200 rotiniers.
 

 
 
 

 

Quelques dictons


  • Etre souple comme l’osier
  • Etre franc comme l’osier
  • Ne pas mettre tous ses œufs dans le même panier
  • Etre un panier percé
  • Sot comme un panier (injuste pour le panier !)
  • Adieu panier, les vendanges sont faites (c’est loupé)
  • Si l’osier fleurit, le raisin mûrit
  • Eau d’osier infusé neuf jours guérit les verrues pour toujours…